• Livres lus en janvier, février, mars et avril 2018

    Livres lus en janvier et février et mars et avril

     

    Bienvenue au paradis de Bernard Werber

    bof bof... 5/10

     

    Livres lus en janvier 2018

     

     

    Scarlett

    Scarlett est un roman d'Alexandra Ripley paru en 1991. Cette suite d'Autant en emporte le vent est née de l'envie des héritiers, ils ont organisé un concours pour trouver l'auteur.

    8/10 j'aime assez mais je trouve que comme cette suite se passe 6 mois après la mort de la petite Bonnie Blue, une maman ne peut pas avoir oublié si vite et reprendre ainsi une vie de plaisirs et de bals...

    Livres lus en janvier 2018

     

     

    Demain les chats de Bernard Werber

    10/10

    Livres lus en janvier et février 2018

     

    J'ai adoré ce livre, c'est une histoire atypique, surprenante et étonnante que j'ai suivie avec grand intérêt, un petit goût de science fiction et de belles pensées

     

    T'en souviens-tu mon Anaïs de Michel Bussi

    10/10

    Livres lus en janvier et février 2018

    Super découverte (grâce au com de Joëlle)

    c'est bien écrit, bien mené, on est happé par l'histoire et on n'a de cesse de connaître le dénouement, on a juste peur comme il faut, on est intrigué par l'histoire, bref, j'ai adoré...

     

     

    Dieu est un pote à moi de Cyril Massarotto

    Livres lus en janvier et février 2018

    10/10

    Ce n'est qu'après quelques jours que j'ai saisi le sens de la fin de cette histoire... 

     

    Louisiane de Maurice Denuzière

    10/10

    Une belle histoire j'aime ce genre d'histoire qui mêle la réalité et la fiction

    Livres lus en janvier et février 2018

     

    excellent livre, une belle histoire qui fait un peu penser à Autant en emporte le vent, sauf que l'histoire commence en 1830, donc 31 ans avant la guerre de Sécession

    c'est aussi une étude de l'esclavage -notamment le fait, et je pense que c'était vrai, que certains esclaves étaient très attachés à leurs maîtres, que certains "maîtres" traitaient correctement les esclaves- mais une conclusion j'apprécie : Clarence Dandrige (intendant de la plantation Bagatelle, donc sudiste), dit à la fin du roman :  "Je ne me suis pas battu parce que le droit des hommes est du côté des Yankees. Nous cavaliers du Sud avons commis le grand péché de maintenir en esclavage des êtres dont la peau est noire et l'esprit inculte. Nous leur avons ravi ce qui est donné à tout homme dès sa naissance : la propriété de lui-même. Nous payons aujourd'hui le prix de notre entêtement, de nos justifications spécieuses, de l'égoïsme atavique de notre race. Le Dieu auquel croyait Adrien est du côté des Yankees. A nous maintenant d'être les Justes..."

     

     

    Nuit de Bernard Minier

    10/10

    Très bien écrit, une capacité de l'auteur de faire naître des images et un thriller très bien mené

    Livres lus en janvier et février 2018

     

     

    Je reviendrai te chercher de Guillaume Musso

    7/10

    C'est une compilation de divers livres ésotériques, diverses revues aussi sans doute... avec une histoire brodée autour... 

    Livres lus en janvier et février 2018

    Destin/Karma...

    et si le karma dirigeait notre destinée ?

     

     

    L'homme aux cercles bleus de Fred Vargas

    6/10

    Livres lus en janvier et février 2018

    On trouve dans Paris des cercles à la craie bleue dessinés autour d'objets divers, puis on trouve un matin le corps d'une femme... j'en suis à la moitié

     

     

     

     

     

     

    « Télé en novembre et décembreTélé de fin décembre à fin janvier »

  • Commentaires

    1
    choco
    Dimanche 28 Janvier à 14:48

    Pas lu non plus ces livres Anne Marie,

    Werber m'a un peu déçue depuis le précédent livre, alors voilà, et depuis quelque temps je ne lis plus.

    Bisous Anne Marie

    2
    Samedi 3 Février à 23:02

    ah ben moi je ne lis plus j'avais dit que je m'y remettrai mais vu mon planning, c'est pas pour maintenant, comme le tricot aussi..

    ça me plairait bien la suite de autant en emporte le vent mais comme tu dis, on oublie pas voire jamais la mort de son enfant ! bon après c'est un roman hein !

    comme des fois dans les films, kevin me dit , maman, c'est du cinéma !!! ptdrrr quand il y a un chien qui se perd ou le chat qui se sauve j'aime pas du tout.. si on tire sur quelqu'un ça me fait pas pareil !!! lol..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :